top of page

La tristesse, une émotion douloureuse qui nous veut du bien

Aujourd'hui je t'emmène à la rencontre de la tristesse. Pas pour nous plomber le moral, mais plutôt pour prendre conscience de sa puissance de guérison. Elle nous veut du bien. Alors oui, c'est une émotion douloureuse souvent associée au chagrin et à la perte de quelqu'un mais elle est aussi là pour nous aider à accepter une situation. Si nous n'osons pas la ressentir pleinement, l'émotion ne peut pas faire son travail de guidance. Elle restera alors dans le corps émotionnel, affectant le corps mental (pensées obsessionnelles, anxiété,... ), le corps physique (souvent au niveau des poumons) et attirera des situations similaires jusqu'à ce qu'elle soit ressentie. En effet, contrairement aux autres émotions que nous exprimons plus facilement, la tristesse est souvent ravalée et intériorisée, causant un repli sur soi, ce qui complique l'émotion de base.


Des mini deuils en permanence

Pour mieux comprendre cette émotion, afin de mieux la ressentir, je t'annonce que tu vis des mini deuils en permanence... Je t'explique. Le deuil est une réaction naturelle face à la perte irréversible de quelqu'un ou de quelque chose. Nous pouvons vivre le deuil d'une personne aimée mais également vivre le deuil d'une ancienne version de nous qui n'existe plus. Quelques exemples: Tu as perdu ton boulot et tu es au chômage? Tu passes par un mini deuil. Tu es en couple après des années de célibat ? Tu vis le deuil de cette a ncienne version de toi. L'arrivée d'un enfant apporte de la tristesse malgré le bonheur de la naissance ? Il s'agit également d'accepter de lâcher le passé. Ces nouvelles versions apportent de nouvelles peurs, de nouvelles responsabilités, des attentes et de la tristesse de ce qui n'est plus... Accepter la tristesse, la culpabilité, est nécessaire pour avancer dans cette nouvelle version de toi et d'accepter pour ressentir pleinement cette joie. Ressens, pleurs, accepte, pour accueillir cette nouvelle version de toi.


Que faire en cas de profonde tristesse ?

Ose parler. Tu n'as pas à tout gérer de ton côté. Tu fais partie, autant que n'importe qui de cette grande famille où chacun est complémentaire. Parfois, tu auras besoin d'aide et à d'autres moments, ce sera quelqu'un d'autre qui aura besoin de toi. Même si naturellement la tristesse va favoriser le repli sur soi, apprendre à tendre la main malgré ce repli. Dire "Je ne vais pas bien" n'est pas une faiblesse, c'est une nécessité pour recevoir le soutien dont tu as besoin afin d'accepter ce qui n'est plus.


Pourquoi sommes nous malheureux ?

Il y a les mini deuils non conscientisés dont je t'ai parlé juste avant et puis il y a la comparaison. Se concentrer sur ce que nous n'avons pas rend malheureux. Les réseaux sociaux accentuent évidemment ce sentiment en nous exposant constamment aux réussites et aux possessions des autres. Savais tu que le cerveau est naturellement formaté pour voir le négatif dans notre vie ? Nous ne sommes pas formatés pour apprécier ce que nous avons déjà, mais en pratiquant la gratitude et en étant dans l'instant présent, connecté à ce que nous avons déjà, nous pouvons l'apprendre. Il est donc essentiel de supprimer les influencent qui créent la comparaison (sur les réseaux par exemple), de revenir dans l'instant présent grâce au yoga, et de cultiver la gratitude pour re-programmer notre cerveau et être heureux !

Le yoga pour gérer la tristesse

Le yoga peut être un excellent outil pour gérer la tristesse. Voici une séance de yoga qui t'aidera à intégrer et accepter une perte, une séparation ou une déception. Vivre pleinement sa tristesse est crucial pour éviter qu'elle ne devienne pathologique et pour ressentir sa guidance afin d'intégrer l'expérience.




Prends soin de toi et de tes merveilleux guides intérieurs que sont les émotions. La gestion de la tristesse nécessite du temps et de la compréhension afin de passer à l'acceptation. Que chaque petit pas vers une vie plus authentique te rapproche un peu plus de ton potentiel infini. 🌟

 

De tout coeur, Florence

Comments


bottom of page